Comme je voulais absolument savoir si j’étais la seule à avoir des opinions sur la cigarette, j’ai procédé dans la journée du 26 mars dernier à un sondage sur le tabagisme dans mon école secondaire de Rivière-du-Loup.  À mon grand bonheur, j’ai découvert que les jeunes de mon école ont un regard très pertinent sur cet objet mortel.

J’ai d’abord sélectionné cinq questions que j’allais poser à un groupe de chaque niveau ainsi qu’à des groupes de Sport-Étude et de parcours adapté.
–   Que penses-tu des fumeurs ?
–   Quelle émotion ressens-tu envers les fumeurs ?
–   Quand quelqu’un fume près de toi, que fais-tu ?
–   Que penses-tu de la cigarette ?
–   Nous voulons faire une campagne de sensibilisation auprès des jeunes ; qu’est-ce qui les toucherait le plus selon toi ?

Selon certains élèves, les fumeurs sont des gens influençables, indifférents à leur santé ou encore des gens qui utilisent la cigarette pour évacuer leur stress.  Pour d’autres, ce sont des gens totalement normaux, excepté le fait qu’ils se ruinent financièrement.  Dans l’ensemble, ils ont souvent mentionné ne pas entretenir de stéréotypes et respecter les fumeurs !

À la question deux, les émotions des étudiants ont beaucoup varié, passant de la pitié au dégoût et de l’indifférence à la compassion.  J’ai remarqué que la génération sans tabac leur tenait vraiment à cœur et qu’ils étaient prêts à s’impliquer encore plus que je le croyais au départ.

À la troisième question, les élèves de mon école ont démontré un point commun car les réponses étaient les mêmes à tous les niveaux.  Ils ont l’habitude de simplement s’éloigner des fumeurs.  Ils ont de plus la manie d’arrêter de respirer lorsqu’ils sentent la fumée de cigarette.  Ce qui m’a le plus frappée, c’est que quelques jeunes ont répondu qu’ils étaient habitués et que l’odeur de la fumée ne les dérangeait plus parce qu’ils avaient été mis en contact avec la cigarette depuis leur plus jeune âge.  Ils en font quoi de la fumée secondaire ?

À la question quatre, les élèves de mon école ont dévoilé au grand jour leur opinion sur la cigarette.  Selon eux – et je les approuve totalement, c’est une création inutile qui n’a plus sa place en 2015.  Même selon les fumeurs, c’est quelque chose de pas bon et de destructeur.  L’un d’entre eux a même confié que pour lui, c’est un moyen de relaxer et de gérer ses émotions.  L’originalité des secondaire 1 m’a surprise. Selon eux, la cigarette est une machine à tuer, des bâtons de cancer.

Pour la cinquième et dernière question, j’ai voulu savoir quelle campagne de sensibilisation toucherait spécialement les jeunes, car après tout, qui sait mieux qu’eux ce qu’ILS veulent ?  Plusieurs de mon école ont dit qu’il faut choquer et ne pas avoir peur de dire les vraies choses.  D’autres, ce qui les allumerait, ce serait un parallèle entre des performances sportives avant et après la consommation de tabac.  Enfin, selon certains, on a déjà tout exploité et ceux qui veulent vraiment arrêter le feront d’eux-mêmes.

Toi, t’en penses quoi ?  Es-tu d’accord avec les jeunes de l’école Secondaire de Rivière-du-Loup, dans la région du Bas-St-Laurent ?  Donne ton opinion sur la page Facebook de La Gang Allumée ! Prends part à la Génération sans tabac !

 

Rejoins La gang allumée sur Facebook !

À propos de l’auteur

Valérie Dollo

Bas-Saint-Laurent

Je m’appelle Valérie Dollo. Je vis à Rivière-du-Loup et je fréquente l’école secondaire de Rivière-du-Loup, dans la région du Bas-Saint-Laurent. Moi, j’ai un proche qui fume encore. Je m’inquiète pour lui, pour sa santé. Je me dis que si je peux empêcher ne serait-ce qu’un seul jeune de commencer à fumer, j’aurai réussi quelque chose d’important.

Commentaires