La gang allumée, ça marche !
Depuis 1995, plus de 350 000 jeunes au Québec ont vu, participé ou réalisé des activités dans le cadre de ce programme. Ça, c’est de la créativité !

En effet, on estime à plus de 2 000, le nombre de projets réalisés. Il n’y a pas que les irréductibles non fumeurs qui font partie des gangs allumées. Il y a pas mal de fumeurs de 12 à 18 ans qui sont préoccupés par la prévention et la réduction du tabagisme. Parfois, parce qu’ils veulent se libérer de leur dépendance. D’autres fois, parce qu’ils veulent aider d’autre monde à s’en sortir. Ou encore parce qu’ils veulent éviter à des plus jeunes de tomber dans le piège. L’idée n’est pas de faire la morale ou de porter des jugements sur ceux qui fument, mais de proposer plein d’alternatives « trippantes » à l’usage du tabac.

Dans une école ou une maison des jeunes près de chez toi, il y a sûrement une gang de créatifs motivés qui font des :

  • chorégraphie ;
  • pièce de théâtre ;
  • dessin sur pellicule ;
  • site Internet ;
  • défi 24 heures pour cesser de fumer ;
  • concours de dessin ;
  • émission de radio étudiante ;
  • chanson ;
  • poème, etc.

    Ça occupe un jeune, inventer, préparer, planifier et présenter des activités. C’est bon pour le caractère, en plus. Ça aide à se dégêner et à maîtriser le stress. Faire partie d’une gang allumée, c’est du plaisir assuré. On se fait des amis et on connaît plein de monde. Nous, on est des mordus !

Questions? Aide?Envoi à un(e) ami(e)