Faits pêle-mêle

La contrebande de cigarettes favorise le tabagisme chez les jeunes, démotive les fumeurs d’arrêter, incite les ex-fumeurs à recommencer, entraîne des pertes importantes de revenus pour les petits commerces de détails et fait perdre au gouvernement (donc à nous tous) des millions de dollars en taxe non perçues.

La contrebande de cigarettes ne profite qu’au crime organisé : il utilise l’argent gagné ainsi pour renforcer sa présence dans le trafic de la drogue, les réseaux de prostitution et d’autres activités liées à la criminalité. Donc, acheter du tabac de contrebande, c’est encourager le crime organisé.

Quand on brûle une plante, que ce soit du tabac, du pot (eh oui...) ou une bûche d’arbre, la fumée qui s'en dégage contient NATURELLEMENT toutes sortes de composés chimiques nocifs lorsque inhalés : suies, goudrons, monoxyde de carbone, composés benzéniques, etc.

La différence pour la santé entre fumer des cigarettes dites « naturelles » et celles des grandes marques équivaut à la différence entre sauter du 30e étage d’un édifice et sauter du 35e. Donc, c’est du pareil au même…

Ce ne sont pas tous les fumeurs qui perdent du poids. Certains, au contraire, grossissent ! Une étude québécoise a démontré que les adolescentes qui fument ne sont pas plus minces que celles qui ne fument pas.

La croyance largement répandue qui veut que fumer réduise le stress est un mythe. La vérité, c’est qu’au lieu de détendre réellement, la cigarette représente une source majeure de tension !

La fumée de tabac tue plus de 37 000 personnes chaque année au Canada, dont 10 400 au Québec. C'est quatre fois plus que les meurtres, l'alcool, les drogues et les accidents d’auto combinés.

Le tabagisme augmente le risque de fausse couche chez les femmes enceintes et l’impuissance chez les hommes.

Selon une étude québécoise récente, les garçons qui fument 10 cigarettes et plus par jour, pendant deux ans et demi entre l'âge de 12 ans à 17 ans, courent le risque d’être plus petits de 2,5 cm comparé aux garçons de leur âge qui fument peu ou pas du tout.

L’usage du tabac s’est répandu partout dans le monde en moins d’un siècle après sa découverte, auprès des amérindiens, par Christophe Colomb. À cette époque, ce sont principalement les riches qui pouvaient se payer ce produit.

Vers 1850, l’invention d’une machine capable de produire de grandes quantités de petits cylindres de papiers bourrés de tabac haché, les cigarettes, permit au cigarettiers de rendre leurs produits mortels accessibles à toutes les classes de la société.

Environ cinq billions de mégots de cigarettes (5 suivi de 12 zéros !) sont rejetés dans l’environnements par les fumeurs de la planète. Il faut entre une et cinq années pour qu’un mégot se dégrade dans un environnement aquatique et jusqu’à 12 ans dans un environnement terrestre.

Le mégot de cigarette arrive en tête de liste partout dans le monde comme le débris marin le plus abondant. Il contribue au décès de milliers d’animaux qui vivent en environnement aquatique (poissons, tortues, oiseaux marins, etc.)

La production de tabac entraîne la destruction de forêts d’une superficie d’environ 100 000 terrains de soccer par an et l'appauvrissement des sols. Plus de 15 millions de personnes pourraient être nourries si on plantait des cultures alimentaires à la place du tabac.

La fumée secondaire renferme au moins 2 fois plus de goudron, de monoxyde de carbone et de nicotine, 6 fois plus de formaldéhyde et 40 fois plus d’ammoniac que la fumée qui est directement aspirée par le fumeur.

Le fait de fumer dans un espace restreint comme une pièce fermée ou l’habitacle d’une voiture augmente de façon importante la concentration de substances chimiques nocives présentes dans la fumée secondaire.

Sondage

Tu dois faire un choix
    Aucun sondage

    Quoi de neuf?

    Quoi de neuf?

    Gagnante du concours!

    C'est Sarah-Maude Lessard, de l'école secondaire l'Escale à Louiseville qui a remporté le concours organisé dans le [...]

    > Lire la suite

    Merci de ta participation!

    Cet hiver, près de 200 écoles et maisons des jeunes se sont mobilisées pour dénoncer les pratiques douteuses des [...]

    > Lire la suite