La cigarette électronique : un nouveau produit à surveiller de très près

8 mars 2013, 14h54
modifié 12 mars 2013, 12h01

La cigarette électronique arrive à pleine porte dans les dépanneurs du Québec. Que savons-nous réellement de ce produit? Est-il aussi inoffensif qu’on tente de nous le faire croire?

La cigarette électronique est un dispositif qui imite l’allure d’une cigarette conventionnelle et simule l’acte de fumer. Ce produit a été inventé par un Japonais. Il a été perfectionné et mis en marché par les Chinois au début des années 2000. Encore aujourd’hui, toutes les cigarettes électroniques sont fabriquées en Chine.

Comment ça marche?
Le fonctionnement est presque le même pour tous les modèles. La cigarette électronique est composée d'une batterie rechargeable et d'un atomiseur doté d’un élément chauffant qui sert à transformer en vapeur le « e-liquide » contenu dans une cartouche qui fait aussi office d’embout pour inhaler. C’est l’action d’inhaler, ou la pression sur un petit interrupteur, qui envoie le courant de la batterie à l’atomiseur, lequel vaporise (à plus de 60 degrés celcius) le liquide contenu dans la cartouche. En raison de ce processus, aucune combustion ne survient et aucune fumée n’est produite : il s’agit de vapeur.

Le « e–liquide », ou produit vaporisé, est généralement constitué d’eau et d’un composé aromatique (ex. saveur de fraise). Ce mélange est ensuite associé à une base de propylène glycol, de glycérine végétale ou de polyéthylène glycol 400 dans laquelle il peut y avoir ou non de la nicotine.

Efficace ou dangereux?
De nombreux fumeurs rapportent avoir cessé de fumer avec la cigarette électronique et le débat fait rage au sujet de sa réelle efficacité sur le plan de l’arrêt tabagique. De plus, l’usage de ce gadget chez les jeunes soulève des questions. Par la perception de faible risque, la cigarette électronique est-elle en train de banaliser le geste de fumer? Pour les jeunes, peut-elle devenir une porte d’entrée vers des produits du tabac qui se consomment d’un geste similaire? Il faut absolument faire en sorte que le geste de fumer ne soit absolument pas cool.

De plus, aucun standard de production n’existe et le marché de la cigarette électronique est très peu réglementé. Les essais cliniques nécessaires n’ont pas été effectués et la nocivité, ou non, du produit n’a pas clairement été établie. De plus, le fait que des cartouches avec nicotine soient disponibles, malgré leur illégalité, pose problème. Est-ce que la cigarette électronique est un moyen de fumer sans fumée? Pourra-t-on alors l’utiliser n’importe où?

L’évolution de ce produit est à suivre de très près.
> Lire la suite