Della Guérette : huit ans de conviction et d’implication, et ça continue…

8 mars 2013, 14h34
modifié 12 mars 2013, 10h30

Madame Della Guérette, animatrice à la vie étudiante de l’école l’Escabelle à Cap-Chat en Gaspésie, fait une vraie différence dans son milieu. Son soutien à La gang allumée a un impact majeur non seulement dans l’école mais aussi hors de ses murs. Récemment, elle nous a accordé une entrevue sur son implication. En voici le compte rendu.

Depuis huit ans, Della Guérette anime les activités de La gang allumée à l’école l’Escabelle. Lors de son arrivée, des activités de la gang se déroulaient depuis deux ans et la direction scolaire désirait que le projet continue. Ne reculant devant aucun défi, Della accepta de prendre le flambeau et de poursuivre le travail déjà amorcé.

Sous son influence, La gang allumée de l’Escabelle a non seulement perduré mais elle a connu un succès bien mérité. En effet, la gang de l’Escabelle a remporté un prix allumé régional à trois occasions, soit en 2009, 2011 et 2012. Qui plus est, l’école a remporté le prix national offert par le Conseil québécois sur le tabac et la santé, en 2010. Mieux encore, l’école ne compte maintenant qu’un seul élève fumeur alors qu’environ 20% de la population étudiante de l’école fumait il y a dix ans.

Désirant avoir un impact dans sa communauté, Della s’assure que les projets des élèves leur permettent d’interagir avec le monde qui les entoure. Ainsi, des initiatives de remise de dépliants dans les épiceries, de sensibilisation du public via le Publisac et des visites de commerces qui vendent du tabac ont été organisées. De cette manière, les jeunes influencent leur école tout en élargissant la portée de leurs actions à leurs milieux de vie respectifs. Della fait en sorte de publiciser les bonnes actions de La gang allumée auprès des médias régionaux, ce qui donne une véritable reconnaissance aux jeunes dans leur communauté.

Devant un tel succès, on pourrait se demander pourquoi madame Guérette continue de s’impliquer. À cela elle répond que les gains ont été durement obtenus et qu’il ne faut pas lâcher. Les compagnies de tabac ont plus d’un tour dans leur sac, remarque-t-elle, et elle insiste qu’il faut demeurer vigilant pour que le taux de tabagisme continue de diminuer.

Elle ajoute qu’elle a un attachement personnel à la lutte contre le tabagisme et qu’elle ne veut rien savoir d’un retour en arrière.

Félicitations à Della Guérette et à La gang allumée de l’Escabelle!

> Lire la suite